La pédagogie perceptive ils en parlent...

Mais laissons-leur la parole…

« J’ai commencé la formation professionnelle de pédagogie perceptive à un moment où je me sentais à bout de souffle dans mon métier. J’étais envahie par un grand sentiment d’impuissance face à ce que je ressentais comme étant de la violence dans les établissements scolaires. Je refusais de recourir systématiquement à l’autoritarisme et d’en payer les conséquences sur le plan de ma santé. Aujourd'hui, j’ai cessé d’avoir peur de ralentir mon rythme. J’ai changé ma manière d’être et d’enseigner en intégrant davantage d’altérité. Dès lors j’ai pu exprimer mes points de vue de manière plus paisible, car je ne me sentais plus engluée dans des rapports de rivalité. Plus confortable, car moins en tension, j’ai pu établir un nouveau rapport avec mes élèves : utiliser moins de punitions et de décibels. Je peux leur offrir une posture d’autorité sans me couper de mon humanité. Ma pédagogie s’est enrichie : je me sens aujourd'hui comme un chef d’orchestre, pouvant accorder la diversité des rythmes des élèves, y compris ceux en difficulté. Les exercices perceptifs que j’ai intégrés dans mes cours leur permet de gagner en autonomie dans leurs apprentissages, car ils peuvent les utiliser chez eux. »

Anne-Marie, professeur d’histoire-géographie en collège

« La passion de mon métier de sage-femme m’a fait choisir il y a quelques années la voie de la pédagogie perceptive. Dans mon métier au quotidien, il est question de rencontre, de nouveauté, d’adaptabilité à la situation et/ou à la personne, de réactivité, d’analyse en temps réel d’une problématique médicale. Pour moi être sage-femme, c’est aussi et surtout accompagner une femme, un couple, tout au long d’un processus de mise au monde : mise au monde d’un enfant, mais également mise au monde de soi dans la nouveauté de la parentalité.

Ma compétence en pédagogie perceptive accompagne ma vie de sage-femme dans chacun de mes actes : entretien prénatal, consultation pré et post-natale, visite à domicile de grossesse pathologique, préparation à la naissance, accompagnement du post partum (suites de couches), allaitement, rééducation pelvi-périnéale, suivi des bébés, atelier massage bébé, séparation maman bébé (fin du congé post natal). La pédagogie perceptive m’apporte une réelle aide et transforme mes rendez- vous professionnels en ‘cadeaux de vie’, cadeaux que je partage avec mes patientes. Elles appréhendent mieux leur corps qui se transforme, apprennent de leur corps, apprennent d’elles-mêmes via leurs ressentis corporels. »

Sylvie, sage-femme

« Mon expérience de coach en entreprise et de transmission des outils du coaching m'avait amenée à une découverte majeure pour moi : je ne parvenais à accompagner mes clients vers les changements qu'ils souhaitaient qu'en les mettant physiquement en mouvement. Cette découverte a aiguisé ma curiosité et m'a poussée à explorer différentes pratiques de mise en mouvement jusqu'à ma rencontre avec la pédagogie perceptive.

Cette rencontre personnelle et professionnelle me permet de poser une compréhension nouvelle et plus fine sur ce qui se mobilise dans le mouvement. Mise en sens du mouvement avec des éléments de physiologie, acuité de sensation par l'expérimentation de la pression juste recherchée par le praticien dans son geste qui peut se translater dans la conversation de coaching, décodage de situations collectives par des outils de lecture du mouvement, et bien sûr, intégration de schèmes dans les séances de coaching, afin de remettre en mouvement subtil et profond des ressources nouvelles au service du désir de transformation de mes clients. »

Carole, coach et formatrice

« Depuis 14 ans, je travaille à l’accompagnement d’enfants et d’adultes en difficulté. J’ai exercé les métiers d’éducateur spécialisé, de formateur, de chef de service. Ces métiers, je les vivais au départ dans la tension de savoir quoi et comment faire pour soulager l’autre de sa souffrance. Cette posture me plaçait également dans une grande solitude : je devais trouver seul la solution. Le ‘sauveur’ en moi faisait sans l’autre.

J’ai vécu et compris en suivant la formation de pédagogie perceptive qu’un accompagnateur relâché capte plus d’informations qu’un accompagnateur tendu ! J’ai commencé à percevoir que mon écoute pouvait être autre que mentale. Je pouvais commencer à écouter la personne avec mon corps. Qui plus est, écouter autre chose : ses mots, ses attitudes, leurs effets en moi et une myriade d’autres informations plus ou moins ténues auxquelles je pouvais maintenant prêter attention ! J’ai rencontré en moi une autre intelligence à l’œuvre que ma seule intelligence réflexive, capable d’écouter le corps de l’autre comme un corps sensible, mémoire vivante de son vécu, source de potentialités nouvelles… »

Vincent, éducateur spécialisé

Hôpitaux, écoles, institutions, entreprises : ils parient sur la pédagogie perceptive ! 

La région Île de France encourage la pratique de la pédagogie perceptive (Gymnastique Sensorielle) auprès des lycéens de Nemours pour développer leur confiance en eux, améliorer leurs capacités d’attention et mieux gérer leur stress. 

À Ville d’Avray et à Sèvres, le service des affaires scolaires de la ville subventionne des ateliers de Gymnastique Sensorielle ludique en écoles maternelles et primaires, pour des enfants présentant des troubles de l’attention et de la concentration.

L'Institut de Cancérologie de Lorraine organise des formations en ergomotricité où la Gymnastique Sensorielle est proposée au personnel soignant et technique pour construire de nouveaux comportements physiques facilitant les gestes professionnels.

Le C.E. de Devoteam, n°1 en Europe du conseil et de l'ingénierie dans l'infrastructure du système d'information, finance des ateliers de mouvement corporel « Les gestes qui détendent » pour ses salariés du site implanté à Toulouse.

La Chambre d'agriculture de Loire Atlantique intègre la pédagogie perceptive dans un programme collectif auprès d'un groupe d'agricultrices, dans le double objectif de répondre aux difficultés physiques du métier et de mieux comprendre et valoriser la cohérence métier des participantes. 

En Belgique, des cours de gymnastique sensorielle sont donnés au sein d’un grand groupe de distribution alimentaire pour aider les managers à déployer leur présence et leur leadership.